Programmes de reconnaissance professionnelle

En plus des permis d'exercice et attestations que vous devez détenir afin d’occuper certaines fonctions de travail en tourisme au Canada, la formation en tourisme emerit pourra vous aider à décrocher un emploi et à bâtir une carrière dans le domaine de votre choix en tourisme. Les employeurs canadiens sont à la recherche de travailleurs possédant les connaissances, l’expérience et les compétences professionnelles nécessaires pour réussir dans leur emploi.

La reconnaissance emerit du RH Tourisme Canada est reconnue dans l'ensemble des provinces et territoires, ce qui facilite l’exercice de vos compétences partout au Canada.

Il existe trois types de reconnaissance emerit :

  • La formation Compétences essentielles en tourisme est un cours de base pour les apprenants du secteur du tourisme. Si vous en êtes à vos premières armes dans le secteur, ce cours vous permettra d’acquérir des connaissances de base et de démontrer aux employeurs que vous possédez les compétences nécessaires et une bonne compréhension du secteur du tourisme.

Les deux autres niveaux de reconnaissance s’adressent aux personnes qui ont choisi une fonction de travail qu’elles aimeraient mieux connaître et dans laquelle elles désirent poursuivre une carrière. Il s’agit des niveaux Connaissance de la fonction de travail et Reconnaissance.

  • La Connaissance de la fonction de travail vous permet de démontrer aux employeurs que vous possédez une bonne compréhension des connaissances nécessaires pour effectuer le travail. Pour l’obtention de cette reconnaissance, les étudiants doivent passer un examen à choix multiples portant sur les normes de la fonction de travail.
  • Reconnue partout au pays, la Reconnaissance emerit constitue le titre de compétence le plus élevé décerné aux professionnels du secteur du tourisme. Afin d’obtenir cette reconnaissance professionnelle, vous devez démontrer que vous maîtrisez les compétences exigées dans un cadre de travail réel. L’évaluation comprend : la réalisation d’un nombre d’heures de travail établi dans la fonction, un examen écrit attestant de la connaissance des compétences propres à la fonction de travail et, pour certaines professions, une évaluation dans un contexte de travail réel pour démontrer la maîtrise des connaissances pratiques.